Hommage à Olivier
Cette nuit, j’ai mal dormi, je me suis levé vers quatre heures et je suis allé sur le balcon.
En tournant ma tête vers le ciel, j’ai pu admirer des milliers d’étoiles qui brillaient plus fort que d’habitude.
Soudain, une étoile-filante brillante a traversé le firmament et j’ai pensé à toi, Olivier, – à un grande personnage, que ma femme et moi avons eu la chance de rencontrer il y a 3 ans, peu après notre déménagement de l’Autriche à Lambesc.

Sans hésiter, tu nous as ouvert ta porte et ton cœur et nous avons découvert un homme si riche en esprit, en qualités et en passions que malgré ma bonne volonté, en essayant de les citer en intégralité, je risquerais certainement d’en oublier quelques-unes.
Nous avons particulièrement admiré ton grand esprit ouvert et tes engagements exceptionnels pour ta famille, tes amis et pour la commune.
C’était surtout aux rencontres et manifestations de notre association, PJC, que nous avons pu passer de merveilleux moments ensembles.

Pendant ces heures j’ai eu l’immense plaisir de discuter avec toi de l’histoire, des plantes, des beaux-arts, de la connerie humaine, de nos collections et surtout des divers sujets scientifiques qui t’ont passionné autant que moi.

Les trois années sont passées trop vite, – comme l’étoile filante de ce matin – et il reste encore tellement de choses que j’aurais souhaité te raconter, apprendre de toi et partager avec toi.

Certes, je suis très heureux que nos chemins se soient croisés – quelle chance ! – et d’avoir pu faire ce petit bout de chemin ensemble.

Jamais, tu n’as pris les chemins les plus faciles en te battant pour tes convictions et pour le bien-être d’autrui : Tu as été un exemple pour nous tous.

Ceci me rappelle la phrase du philosophe et poète romain, Sénèque, qui a dit
il y a 2000 ans :
« Non est ad astra mollis e terris via !»
« Il n’y a pas de chemin simple de la terre aux étoiles ! »

Quand j’ai vu l’étoile-filante ce matin, j’ai fait un dernier vœu pour toi:
Bon voyage, à dieu mon ami et merci pour tout !!!
(En provencal: buon viagé – à dìu, l’amie – Grammacias per tuti!)

….et comme une étoile dans le grand noir de la nuit tu brilleras dans nos mémoires, Olivier !

GSCHNALLER

Jochen (Yoyo)

Publicités