cantine1Je préfère manger à la cantine… C’est ce qu’a dû se dire la quarantaine de convives présente mardi soir à l’une des cantines-spectacles proposées par le musée de La Poste dans le cadre de son exposition L’art fait ventre. Un moment de convivialité qui fait écho à ceux que la peintre Marie Vassilieff organisait il y a un siècle pour ses amis artistes.

De petites tables rondes ou carrées pour deux ou quatre personnes, recouvertes de jolies nappes blanches. Des serveurs en tablier noir traditionnel de sommelier qui vont de l’une à l’autre, déposant de mystérieux bocaux au contenu à découvrir ou bien un verre de vin, rouge, rosé ou blanc selon le goût de chacun. Un ciel totalement bleu, une belle chaleur parisienne d’été adoucie par une végétation presque luxuriante. Sans oublier deux jeunes femmes toutes de vert pistache vêtues, gaies, provocatrices, apostrophant gentiment les gens attablés…

cantine2Le…

View original post 359 mots de plus

Publicités