CGMA - Maisons-Alfort

En faisant mes relevés dur les AD du var, j’ai eu l’idée de relever tous les actes de naissance concernant les enfants trouvés ou abandonnés (ce qui est la même chose).
En effet dans ces actes, l’officier d’état civil notait scrupuleusement ce que lui disait la personne qui avait trouvé l’enfant, on y trouve donc  des détails qui ne concernent peut être pas la vie de nos ancêtres, mais un petit bout de celle de leurs contemporains.
Dans un de ces actes,la femme dit « que son mari a entendu à cinq heurs du matin(ils se levaient tôt!!) du bruit dans le grenier à foin qui ne fermait pas à clé la nuit », on apprend ainsi que même dans un petit village de Provence en 1810, les maisons possédaient des serrures, on y découvre aussi des détails sur la façon dont les enfants étaient habillés (cela peut donner des pistes sur…

View original post 346 mots de plus

Publicités